Norbert Aboudarham

Le mélo-burlesque ou la tragédie du rire
Stage professionnel

795 € 

 

Du 07 Novembre 2022 jusqu'au 19 Novembre 2022

Norbert ABOUDARHAM est comédien, auteur, formateur et compositeur . Formé au clown, et au bouffon par Alain Gautré, il collabore à ses créations, comme comédien et compositeur. Il forme sa compagnie et joue la trilogie burlesque (Le Chat, Les Pigeons et le Panda, plus de 2000 fois en France et à l’Etranger).
Norbert enseigne  « Le Burlesque » en France (AFDAS, CNAC, Ecole du Cirque de Nexon, CFPTS…), mais aussi en Espagne (Resad), au Portugal (Ecole Supérieure du théâtre et du cinéma), dans le Pacifique (Wallis et Futuna) et le Maroc (Agadir et Casablanca).
Norbert est l’auteur de deux ouvrages « Le Burlesque au théâtre » et l’Absurde au théâtre » aux éditions « Deuxième époques » et « L’Entretemps ».

Objectifs du stage

Etablir une relation entre la tragédie classique et le burlesque que nous appellerons mélo-burlesque. Pour se faire, nous nous appuierons sur la technique du mélodrame et de la tragédie caractérisée par l'outrance, le pathétique et la sincérité propres au récit burlesque et clownesque.

Contenu de la formation

Le travail sur le mélo-burlesque

1/ Le burlesque :
Le travail portera en premier lieu sur les grands états (fébrilité, timidité, peur, envie, convoitise, fourberie, angoisse, tendresse, etc.). Ce sont les changements inopinés d’intention (de la cruauté à la tendresse par exemple), la gestuelle et les situations absurdes créées et vécues par les personnages qui introduiront le passage d’un univers réaliste à un univers burlesque : Hardy regarde calmement Laurel (réalisme), brusquement il lui étire violemment l’oreille, Laurel pleure comme un enfant, Hardy le regarde avec tendresse (burlesque), in La Bohémienne.

2/ La tragédie et le mélodrame
En parallèle de ces données inhérentes au burlesque, nous travaillerons sur la tragédie classique et le mélo-drame en nous appuyant sur des vers classiques empruntés aux grandes tragédies. Nous prendrons le mot "mélo-drame" dans son sens propre, le chant et l'action, en donnant à ces textes versifiés leur mélodie et leur dynamisme corporel.

3/ Le mélo - burlesque :
Le travail consistera enfin en une synthèse reliant l'esthétique du burlesque/clownesque et de la tragédie : le mélo-burlesque.

Déroulés journaliers

Le burlesque :
Jour 1,2,3
- La marche et la pulsation
- La pulsation et la métrique : geste d’auto-contact, découpage métrique d’une action
- Le temps et le contretemps, conséquence sur le jeu
- La respiration, l’élévation, le contrôle du contretemps (up-beat)
- Le regard à deux : le neutre, les émotions, le jeu masqué sans masque
- Le neutre et la physicalité : comment le masque neutre transforme le corps et le stylise (segmentation corporelle).
- Les grands états : grande peur, grande joie, rupture, victime et bourreau, etc.
- Travailler avec les objets : disparition, réapparition et détournement d’objets
- Écrire en liaison avec des objets : détournement d’une action, échec lié à une action et un objet, chutes, incidents et accidents, etc.
- Travailler des saynètes avec des objets autour de la notion de gags
- Travailler autour de la dynamique de catastrophe (thématique de l’eau, « l’arroseur arrosé », etc.)

La tragédie et le mélodrame :
Jour 4 et 5
Écriture d'une trame dramatique qui sera appliquée au burlesque (Par ex : A aime B mais B aime C alors A veut éliminer C):
- La situation initiale
- Le noeud, c'est à dire la nature du conflit et les obstacles se tressant devant le héros-tragique
- la résolution : Où on apprend si l'objectif du héros est atteint ou non (Par exemple, A cherchant à éliminer C inverse les flacons de poison et s'élimine lui-même).

Le thème choisi sera : "l'amour, la mort". Cette partie "tragédie et mélo-drame" sera une écriture dramatique, autour d'un texte en alexandrin "d'école". Ces alexandrins seront choisis et appris avant le stage de formation. Nous verrons comment la dramaturgie peut nous permettre une écriture mettant en situation les héros de la tragédie au travers du thème de l'amour et la mort. Cette partie "écriture" durera 2 jours (16 heures) en "atelier d'écriture".

Le mélo-burlesque
La seconde semaine, forts de l'écriture réalisée en atelier les jours 4 et 5 de la première semaine, nous allons appliquer à l'écriture tragique, les codes du jeu burlesque.
L'idée à ce stade n'étant plus de réaliser l'action de la tragédie telle qu'elle est prévue, mais justement de trouver les imprévus qui vont l'empêcher de se réaliser. Le tout en gardant "in extenso" le texte en alexandrins.
Cette seconde semaine sera l'objet d'une attention particulière à la voix et au corps:
- La voix concernant la mélodie des alexandrins, leurs scansions, la révélation du sens.
- Le corps concernant sa physicalité liée au masque neutre et la recherche du non-réalisme par la stylisation. Les appuis au sol. La dissymétrie, le déséquilibre (latéral, frontal), les arrêts, les silences.
- Bides : Nous rechercherons les gags permettant d'"ouvrir" la situation dramatique, tout en maintenant la permanence de l'objectif du personnage allant d'échecs en échecs (le bide, allusion au clown). (ex : L'avare prend sa main pour celle d'un voleur).
- Catastrophe : C'est la catastrophe qui est annoncée avec ces suites d'échecs (la dynamique de catastrophe, allusion au burlesque). (Laurel et Hardy détruisent la maison en voulant installer une antenne sur le toit)

La tragédie se joue de la comédie et réciproquement.

C'est la cohabitation du tragique et du dérisoire appliquée au burlesque : Le mélo-burlesque.
Le stage se conclut avec une restitution (en général de 15 mn) par groupe de 3. Nous joindrons à ces mélodrames un chœur venant en écho de la dramaturgie.

Moyens pédagogiques et techniques : En studio à la Ferme de Trielle

Prérequis, expérience professionnelle: 
Bonne condition physique, expérience de la scène et intérêt attesté pour le travail corporel. Arts de surcroît souhaité (Jonglage, mine, acrobatie, magie, musique...).

Publics
Ce stage mélo-burlesque s'adresse aux clowns, aux acteurs du burlesque, aux mimes et aux comédiens désirant développer la relation entre le tragique et le dérisoire, le rire et son drame.
Le stage est réservé aux professionnels ayant une expérience du plateau de deux ans minimum.

Evaluation de la formation : Une évaluation permanente sera faite pendant la durée du stage avec un bilan en fin de session

Volume horaire : 70 heures soit 35 heures par semaine

Nombre de participants : 12 stagiaires.

Les horaires: 9H- 12H et 14H -17H ( il y aura un jour de repos : non défini encore)

Heure de fin de stage : Samedi 21 mai à 13 H



Merci d'envoyer un CV et une lettre de motivation.

 


logo small


Nous contacter

La Ferme de Trielle
15800 THIEZAC
04.71.47.01.64